free world
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 FUCK LES CIRQUES!

Aller en bas 
AuteurMessage
pooky
*A L'arT H ChiEuZe De CoUiLLe*
avatar

Nombre de messages : 911
Date d'inscription : 15/05/2005

MessageSujet: FUCK LES CIRQUES!   Mer 17 Mai à 13:16




Tatcha est née au Zimbabwe dans les années 80. Enlevée à sa famille, elle aura été contrainte aux travaux forcés, dans un cirque, pendant toute sa courte vie. Car pendant le week-end de Pâques, et malgré la détresse de son amie de toujours, Betty, enlevée en même temps qu’elle, Tatcha, à bout de forces, nous a quittés.
-
L’histoire d’une vie

Tatcha, l’éléphante, n’aura vécu que 23 ans. Le plus terrible est sans doute ces nombreuses années passées enchaînée, à devoir faire des numéros contre-nature. L’Afrique, ses grands espaces, la savane à perte de vue, et la horde d’éléphants, sa famille, sont bien loin. Mais Betty, capturée en même temps qu’elle, est là. Les deux éléphantes sont amies, d’autant plus proche dans la détresse, toutes deux exploitées par le cirque Maximum.

Malade

A son arrivée à Nancy, le 23 février 2006, Tatcha est tombée de son camion de transport. Il aura fallu plusieurs hommes, deux engins, et des cordes pour la remettre debout. Tatcha est très malade. Un article de l’Est Républicain, du 25/02/06, écrit par Alain Thiesse, relate les faits suivants :

« Température proche du 0° C, …sous un chapiteau à l’air libre, un soigneur s’active auprès de deux éléphants. Les pachydermes font une razzia sur le foin qui leur est proposé.

Enfin, un seul a vraiment la force de manger. L’autre, une femelle de plus de 20 ans originaire d’Afrique, vacille sur ses pattes comme la flamme d’une bougie qui ne va pas tarder à s’éteindre. L’animal semble très mal en point. ‘Elle a des problèmes de muscles et de cœur ‘assure un employé du cirque. ‘Elle a reçu tous les médicaments possibles mais rien n’y fait. Mais ne parlez pas de tout cela…’La bête, fortement amaigrie, a un œil fermé. Du sang séché est visible sur son oreille et sa mâchoire. Elle n’a plus de défenses ‘Elles se sont cassées quand l’animal est tombé’. Apparemment, depuis plusieurs semaines, Tatcha est abonnée aux chutes. Trop faible. »

Des témoignages éloquents

Des nancéens ont également témoigné. Le premier, s’est rendu place Carnot, où s’est installé le cirque Maximum, le 24 février. Sous une grande bâche, ouverte au froid, il a pu observer Tatcha et Betty. Il écrit : « les 2 éléphantes se dandinaient d’une patte sur l’autre, avec des mouvements mécaniques, oscillant sur leurs jambes. L’une d’elles était dans un état pitoyable : du sang sur la tête, à la jointure, sur le côté, au niveau d’une de ses pattes, des orbites toutes noires, des défenses cassées, un corps tout déformé, rempli de traces suspectes, un corps tout tordu de souffrance.»

Le second, membre de One Voice, tient les même propos, décrivant l’état pitoyable de Tatcha, le 27 février : « La pauvre bête vacille sur ses pattes, des plaies sont visibles sur diverses parties du corps, l’avant de la tête est maculé de sang séché. Son corps semble déformé »…

La DSV intervient

Une femme alertée par l’état de Tatcha, contacte la DSV. Mais cette dernière n’a pas pu prendre conscience du problème. Elle n’a pas vu la même chose, où on ne le lui a pas montré... Deux contrôles ont été effectués en février 2006. Le premier a été réalisé le jour même de la chute de Tatcha, dont l’état a immédiatement inquiété le vétérinaire. Mais le cirque Maximum a des arguments. Tatcha est malade depuis longtemps et est suivi médicalement. Quand le vétérinaire revient, quelques jours plus tard, il constate que Tatcha va mieux, de même que Betty que la chute de Tatcha avait beaucoup stressée. Un troisième contrôle aura, malgré tout, lieu début mars. Cette fois, les éléphantes sont sous un chapiteau chauffé et semblent être bien traitées. Deux vétérinaires prescriront tout de même un nouveau traitement à Tatcha.

Un Maximum de souffrance

Ce qu’on laisse voir à un quidam, même derrière des barrières, on s’applique à le cacher aux autorités. Après ces trois contrôles, mais un mois plus tard, des sympathisants observeront les éléphantes enchaînées, avec des attaches sans protections... Nous avons également reçu de nombreux témoignages, comme quoi les éléphantes étaient frappées, régulièrement, sans raison, simplement pour qu’elles aient peur de leur dresseur et empêcher ainsi toute révolte. Malgré cela, un journaliste, resté anonyme, écrira : « les responsables du cirque [Maximum] respectent les normes en matière d’hygiène, de confort, et de sécurité. Tous en piste ! »

Pas de répit

Il n’est pas bon être malade dans un cirque. Certes, Tatcha ne participe plus au numéro, elle reste seule dans la remorque, tandis que Betty travaille. Toutefois, elle est bien obligée de ‘suivre’ le cirque… Alors comment se reposer quand on doit sans arrêt faire des kilomètres dans une remorque inconfortable, pour de temps en temps faire une halte, sous un chapiteau qui l’est à peine plus ? En un peu plus d’un mois, son dernier mois, Tatcha aura ‘visité’ Saint Dizier, Chalons en Champagne, Soissons, Villers-Cotterêts, Noyon, Le Havre, Lisieux, Saint Romain de Colbosc, Yvetot, Forges-les-Eaux, puis Dieppe. Aucune des DSV des différents départements impliqués, contactées par One Voice, n’aura jugé nécessaire de stopper le transport de Tatcha. Quant au cirque, pas un instant il n’a envisagé de laisser Tatcha se reposer. Pourtant, quel est l’intérêt de transporter un éléphant malade, incapable de faire son numéro ?

Dieppe dernière étape

C’est à Dieppe que le voyage de Tatcha s’arrête enfin. Le dimanche de Pâques, le 16 avril, au petit matin, c’est le camion de l’équarrissage qui l’emporte. Tatcha ne souffre plus. Elle a perdu la vie, malgré la mobilisation de ceux qui étaient témoins de sa souffrance. Reste Betty. Seule. Pour un éléphant il n’y a pire torture que la solitude. Mais pour Betty c’est pire encore. Depuis plus de 20 ans, elle avait Tatcha à ses côtés, Tatcha qui, comme elle, avait connu l’Afrique. Aujourd’hui, il ne lui reste que ce vide, immense. Les éléphants sont des êtres extrêmement sensibles. Ils ont une compréhension toute particulière de la mort, et les liens sociaux qu’ils tissent avec leurs congénères sont extrêmement forts. Alors, pour que Betty n’ait pas la même fin terrible que sa compagne, pour qu’elle bénéficie de soins réellement adaptés, pour qu’elle puisse finir dignement son existence, mobilisons nous. Mobilisons nous pour qu’elle ne soit plus l’esclave d’un cirque irresponsable vis-à-vis des existences qu’il exploite. Mettons tout en oeuvre pour qu’elle soit confiée à un parc, qui saura, à défaut de la liberté, lui offrir des conditions de vie acceptables, et surtout… une nouvelle famille éléphant.

Agir : Un avenir pour Betty

Pour un avenir décent, pour que stoppe la souffrance, One Voice demande à ce que Betty soit confiée à un parc membre des EEP (Plan d’Elevage Européen) Eléphant d’Afrique. Elle propose de prendre en charge l’intégralité des frais inhérents à son transfert.

Pour nous soutenir, vous pouvez écrire courtoisement à Madame la ministre de l’Ecologie, en lui demandant la libération de Betty.

Ne laissons aucun éléphant vivre seul. Soutenez également notre campagne pour la libération de Samba.

_________________
Serre Les Cuisses On Est Pas A La Jamaïque !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pooky
*A L'arT H ChiEuZe De CoUiLLe*
avatar

Nombre de messages : 911
Date d'inscription : 15/05/2005

MessageSujet: Re: FUCK LES CIRQUES!   Mer 17 Mai à 13:17

Mourir du cirque



Les animaux meurent dans les cirques. Pas seulement de vieillesse, mais lors d’accidents qui ne seraient jamais survenus si personne n’avait eu l’idée saugrenue de les obliger à vivre de cette façon. Meilleure preuve que ces animaux ne sont pas heureux dans les chapiteaux : dès qu’ils le peuvent, ils se font la belle !

Cavales en cascade

Les journaux régionaux se font ainsi régulièrement l’écho d’animaux qui s’échappent de leurs cages et enclos. Parfois, cela relève de l’anecdote comme un âne du cirque Muller récupéré dans les rues de Grasse en février 2002, ou bien d’un lama à Epernon (Eure-et-Loir) en juin 2001. Mais le plus souvent il s’agit d’animaux sauvages. Ainsi, en avril 2000, à Corbeil dans l’Essonne c’était une femelle hippopotame qui partait faire un petit tour dans la rivière. De même un jeune tigre était parti à la découverte de la porte d’Auteuil, à Paris en septembre 1999. En mars 1999, à Ensuès-la-Redonne (Bouches-du-Rhône) Philibert, 8 ans, 15 kg, cercopithèque du cirque Muller, s'est évadé pendant 4 jours après avoir dévissé son attache. Des joggers l'ont retrouvé coincé par la chaîne métallique qu'il traînait. En avril 2000, à Corbeil dans l’Essonne c’était une femelle hippopotame qui partait faire un petit tour dans la rivière.

Abattu dans une gare

Parfois les animaux payent de leur vie leur unique instant de liberté retrouvée. Ce fut le cas pour un lion, en juin 2000, à Molsheim (Bas-Rhin). Il s’était évadé en compagnie d’une lionne du cirque Muller. La femelle devait être rattrapée dans la cour d’un lycée. Lui a été abattu après avoir voulu faire une incursion dans la gare, non sans avoir vivement effrayé les voyageurs. A Venaison (Rhône), un lion du cirque Grüss a, lui aussi, été abattu en octobre 2001 après s’être enfui lors du tournage d’un court métrage.

Bébé tigre accidentellement tué

Mais les animaux meurent aussi dans leurs enclos. C’est ainsi qu’un bébé tigre sibérien du cirque Amar est décédé des suites d'une blessure involontairement infligée par sa mère. Le jeune tigre s’était coincé la tête entre les barreaux de la cage. Alertés par des visiteurs, les responsables de la ménagerie ont tenté de sauver l’animal. Mais avant qu'ils ne puissent intervenir, la mère du tigre, qui partageait sa cage, lui a infligé une blessure fatale en tentant de le dégager avec sa gueule.

Cadavre sur la place

En 2002, le cirque de Paris, installé à Hardelot, a vu son taureau s’empoisonner en ingurgitant des branches de sapin qui sont toxiques pour les ruminants. Visiblement peu émus les responsables du cirque ont laissé le cadavre du taureau sur la place, laissant le soin à la municipalité de s’occuper de la dépouille.

Un chameau meurt de soif

Lors de la canicule de 2003 un chameau du Cirque Franco Belge Muller est mort de déshydratation à Saint Louis dans le Haut Rhin. Si effectivement la chaleur était bien présente sur le sud de l’Alsace, celle-ci ne peut excuser la mort d’un animal supportant facilement les températures extrêmes du désert. D’après des témoins, les animaux n’étaient pas abreuvés, ce sont les riverains choqués par cette situation qui leur apportaient un peu d’eau pour les soulager

_________________
Serre Les Cuisses On Est Pas A La Jamaïque !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pooky
*A L'arT H ChiEuZe De CoUiLLe*
avatar

Nombre de messages : 911
Date d'inscription : 15/05/2005

MessageSujet: Re: FUCK LES CIRQUES!   Mer 17 Mai à 13:17

Confession d'un Dresseur

« La cruauté naît avec le dresseur »

Vladimir Deriabkine était l’un des plus grands montreurs d’ours d’URSS. Ses numéros, d’une virtuosité extrême, consistaient notamment à faire danser le twist à ses animaux ou bien à les transformer en garagistes, en barmen, en marins, tous criants de vérité. Un jour, cet homme n’a plus supporté les mauvais traitements qu’il infligeait aux animaux. Il a rompu avec sa profession, mais aussi avec la loi du silence qui l’entoure. Il a décidé de parler dans une interview à un journal moscovite, reprise par « Courrier International » en février 2003.

« Des accessoires vivants »

Pour lui, la relation d’amitié, voire familiale qu’entretiendraient les dompteurs avec leurs animaux est un mensonge. Lorsqu’on lui parle d’un dresseur qui affirme considérer ses ours comme ses enfants il s’exclame : « Ses enfants, tu parles ! On gagnait simplement de l'argent sur le dos de ces enfants-là. On mangeait bien, on s'habillait luxueusement, on dormait dans des draps propres pendant qu'eux étaient dans des cages. » Selon son expérience, la réalité est aussi simple que cruelle : « Pour un dresseur, les animaux ne sont que des accessoires vivants. » Et de citer cet exemple : « Sur la piste, on peut s'approcher du lion, lui tapoter la crinière et même lui plaquer un baiser sur la gueule, mais, en coulisse, on a un bâton. »
-



-
Le secret des numéros avec des éléphants

Car seule la peur peut forcer des animaux sauvages à se prêter aux numéros. Vladimir Deriabkine, toujours cité dans « Courrier International » lève ainsi le voile sur ces pratiques. « Vous avez sans doute remarqué que tous les dresseurs d'éléphants, pendant les représentations, ont à la main une cravache de cuir ornée d'une fleur au bout, explique l’ancien dompteur. Le dresseur s'approche de l'animal, fait un geste gracieux de la main et l'éléphant, comme s'il obéissait à la fleur, se dirige gentiment vers l'endroit qu'on lui indique. Mais aucun des spectateurs ne sait que la magnifique rose cache en fait un crochet acéré, qui viendra se planter dans l'oreille de l'éléphant au moindre signe de désobéissance. C'est ainsi dans tous les cirques du monde. »

Peur et privation de nourriture

Dans cet entretien, l’ancien dresseur souligne que la peur des coups et la privation de nourriture sont les deux seuls leviers employés par les dompteurs pour obtenir ce qu’ils veulent de leurs animaux. Il souligne qu’il ne peut y avoir de dressage en douceur: « la cruauté naît avec le dresseur. Dès que l'on prend un ourson, qu'on le met dans une cage et qu'on le fait se produire en piste, c'est une catastrophe pour l'animal. Et pour l'homme aussi, s'il a un coeur. »

La « loi de la peur »

Vladimir Deriabkine a abandonné le cirque. Parce qu’un jour, un de ses ours a attaqué sa femme. Il l’a tuée. Ses six autres ours ont été euthanasiés. Il explique que ce drame était inévitable : « La seule chance qu' [un animal de cirque] peut avoir, c'est de régler ses comptes avec son dresseur avant de mourir. » Triste résultat de la « loi de la peur » qui préside à tout dressage.

_________________
Serre Les Cuisses On Est Pas A La Jamaïque !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pooky
*A L'arT H ChiEuZe De CoUiLLe*
avatar

Nombre de messages : 911
Date d'inscription : 15/05/2005

MessageSujet: Re: FUCK LES CIRQUES!   Mer 17 Mai à 13:18

Une détention incompatible avec le bien-être des animaux



Les animaux de cirque sont généralement présentés en tournée 11 mois sur 12. Cela signifie que la majeure partie de l’année, ils sont détenus en captivité dans des conditions qui ne sont pas adaptées à leurs besoins essentiels.

Comment imaginer qu’un tigre ou un éléphant, animaux qui en liberté disposent de vastes territoires, puisse se contenter agréablement d’une minuscule cage de transport ou même d’un enclos aux dimensions trop réduites ?

Stress intense

Le rapport de One Voice consacré aux animaux dans les cirques, détaille, animal par animal, les différences qui existent entre la vie normale et la vie dans les cirques. Il en ressort que les actes les plus élémentaires, tels que se laver ou se déplacer librement ne sont pas possibles.

Ces conditions déplorables de détention ont des répercussions importantes sur les animaux. Déprimés, ils réagissent en adoptant des comportements stéréotypiques qui sont la marque d’un stress intense.

Parades effrayantes

De surcroît, les camions ne sont le plus souvent pas adaptés au transport des animaux. C’est pourquoi félins ou éléphants sont fréquemment entravés, ou laissés dans le noir le plus complet lors des arrêts, ce qui, là encore, les fait beaucoup souffrir.

Quant aux parades bruyantes dans les rues des villes, elles ne font qu’accroître le désarroi des animaux. Contrairement à ce que pensent les spectateurs, les animaux ne s’y habituent pas et souffrent à chaque fois, notamment en raison de la peur que leur créent la musique et les annonces.

L’impossibilité de transporter et de conserver les animaux dans des conditions compatibles avec leur bien-être est l’une des raisons pour lesquelles One Voice demande l’interdiction d’exploiter des animaux dans des cirques

_________________
Serre Les Cuisses On Est Pas A La Jamaïque !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pooky
*A L'arT H ChiEuZe De CoUiLLe*
avatar

Nombre de messages : 911
Date d'inscription : 15/05/2005

MessageSujet: Re: FUCK LES CIRQUES!   Mer 17 Mai à 13:19

Cinq années de combat

Depuis 1999, One Voice se bat en faveur des animaux détenus dans des cirques. Des années marquées par de nombreuses manifestations, des actions en justice, mais aussi par la libération d’animaux.

1999 : premières enquêtes

C’est à l’été 1999 que One Voice lance sa campagne : «Des cirques…oui, mais sans animaux ». Une campagne qui commence par des enquêtes dans le milieu du cirque, qui mettent en lumière de nombreuses entorses à la réglementation tant du point de vue du respect des animaux que des normes de sécurité. Un tract en direction des enfants est édité . Des actions ont lieu, durant l’hiver, dans différentes villes de France avant l’arrivée de cirques.

2000 : libération d’Achille le chimpanzé

Au printemps, One Voice émet une proposition en dix points aux ministères de la Culture et de l’Environnement :
1. interdiction de détenir des animaux classés en annexe 1 et des espèces vulnérables,
2. application de cette législation aux cirques étrangers venant en France,
3. mise en place de puces électroniques,
4. ouverture de refuges spécialisés pour ces animaux,
5. programme et prime de reconversion pour les gens du cirque,
6. stérilisation et interdiction d’importation d’animaux,
7. placement progressif des animaux réformés dans des refuges,
8. accompagnement des cirques reconvertis sur une durée déterminée,
9. élargissement à tous les animaux non domestiques,
10. élargissement à tous les animaux domestiques.

C’est à l’automne que survient la libération d’Achille, chimpanzé de 36 ans, extrait du cirque Amar. Il a été remis à la Ape Foundation des Pays-Bas. Depuis il coule des jours tranquilles.
Le ministère de la Culture lance l’année du cirque. One Voice décide de participer à cette initiative en faisant une tournée intitulée « 2001, l’année du cirque sans animaux » dans différentes villes de France.
Parallèlement, One Voice porte plainte pour mauvais traitements envers animaux dans un spectacle (ils utilisaient un autruchon comme ballon de foot, un âne était conduit pas les oreilles, un porcelet était trimballé dans les bras d’un candidat avant de finir dans un bassin).
Dans le même temps, One Voice tente de sauver les fauves du cirque Euroflying. Mais ce cirque disparaît dans la nature avant qu’un refuge où placer les animaux ait pu être trouvé.

2001 : actions en justice

Face au phénomène des certificats de capacité non-conformes, qui permettent aux cirques de détenir illégalement des animaux, One Voice se place sur le terrain des tribunaux et dépose une quinzaine de plaintes pour ce motif. C’est ainsi qu’il a été reproché au cirque Alain Zavatta de détenir 6 tigres, 2 éléphants d’Afrique, un zèbre et un hippopotame sans certificats de capacité. Ce qui n’a pas empêché le cirque de s’installer de force dans les Alpes-Maritimes, One Voice a déposé une autre plainte.

D’autres actions sont engagées contre le cirque Crone-Fratellini (afin de sauver un hippopotame) et contre le cirque de Monaco (qui s’appelle maintenant le cirque de Venise), installé dans l’illégalité à Carcassonne.

Toujours en 2001, les deux clowns Zavappa et Y’enAmar parcourent la France pour dénoncer les conditions de détention et de dressage des animaux dans les cirques. Pendant ce temps, une pétition est lancée, soutenue par des politiques, des scientifiques et diverses personnalités.

2002 : Maousi, la lionne est placée dans un parc

One Voice remet, le 7 mai 2002, un rapport intitulé « les animaux malades du cirque, ou l’esclavage itinérant » au ministère de l’Environnement. Le rapport est accompagné d’une pétition signée par 67 300 personnes (un total de plus de 100000 signatures recueillies en 2004). Certains cirques reconnaissent que le cirque doit tourner la page avec cette tradition. One Voice demande un débat avec les professionnels et les politiques afin d’obtenir de nouvelles normes de détention, l’interdiction de tout dressage contre nature, la stérilisation et l’identification de tous les animaux ainsi que l’interdiction d’acquérir et de détenir des hippopotames, rhinocéros, girafes, singes anthropoïdes et éléphants.

L’année finit bien avec la libération de la lionne Maousi, que son cirque voulait euthanasier, mais que One Voice a réussi à sauver et à placer dans un parc .

2003 : sauver Samba

Samba, une éléphante détenue par le Continental Circus, devient le symbole de la lutte contre l’utilisation des animaux dans les cirques. Cet animal, dont One Voice suit le sort depuis un an est victime de mauvais traitements devant témoins. Des manifestations sont organisées. Une plainte est déposée.

Par ailleurs, One Voice poursuit son action en direction des pouvoirs publics, notamment du ministère de l’Ecologie qui étudie la révision de l’arrêté du 21 août 1978. Le but est d’obtenir qu’au moins, dans un premier temps, plusieurs espèces d’animaux sauvages soient interdites de cité dans les cirques. Ce texte constituerait une avancée. Bien que One Voice ait obtenu des assurances que le texte soit adopté le plus rapidement possible, à l’été 2004, il n’était toujours pas édicté.

2004 : sauver Samba encore et encore

Plusieurs actions sont menées afin d’obtenir la libération de Samba avec notamment l’édition d’un tract et une manifestation le 26 juin à Marseille.

_________________
Serre Les Cuisses On Est Pas A La Jamaïque !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cosmik kounass
teknoïnoman
avatar

Nombre de messages : 47
Localisation : dans le cosmos, la tête dans les étoiles
Date d'inscription : 11/05/2006

MessageSujet: Re: FUCK LES CIRQUES!   Mer 17 Mai à 19:54

BAD TRIP
ça me dégoute, j'avai jamai vu ça de cet oeil.brrrrrrrr
t'as bien fai de poster tt ça, j'ai appris d trucs rafal...


figt ouf
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
delsyd
le son c bon
avatar

Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: FUCK LES CIRQUES!   Mar 23 Mai à 12:07

je n' ai pas reussi a lire tout ce que t' as poste mais suis entieremnt d' accord avec ce que j' ai lu (ou survoler) donc ViVa Le CiRqUe DiT MoDeRnE Et FuCk ToUt CeS AtArDéEs De GrUsS & Co ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FUCK LES CIRQUES!   

Revenir en haut Aller en bas
 
FUCK LES CIRQUES!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les cirques
» Gitans, cirques, roulottes...
» Cirque: 19ème european circus festival (Série 3)
» Sur la piste du Cirque
» Expo Trains & Modélisme / Ciney (Belgique)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°La PiraTribe°° :: coup de gueule !!-
Sauter vers: