free world
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 nouvelle thème "la rupture"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
yuna
injecter moi ma dose de son!!!
avatar

Nombre de messages : 71
Localisation : Ton Point G
Date d'inscription : 28/06/2006

MessageSujet: nouvelle thème "la rupture"   Mar 15 Aoû à 20:48

L’absente

Il s’éveilla complètement engourdi. Quel froid. Mon Dieu il était gelé. Non seulement il avait froid mais une sensation étrange le parcourait. Quelque chose d’inhabituel, difficilement palpable par ses sensations atrophiées. Il tâtonna autour de lui. Rien n’avait changé. Les draps le recouvraient entièrement, il sentait la chaleur de la couette. Il se leva et sortit hors du lit. Et là ce fut le choc. Il fut happé dans un vertigineux déséquilibre entre ses sensations de droite et celle de gauche. Côté cœur c’était la nudité totale. Il sentait l’aspect feutré et rêche à la fois du tapis bariolé. C’est sûr quelque chose avait changé, ou plutôt quelqu’un. Mais ce quelqu’un n’était pas lui. Elle était partie. Sans rien dire, sans prévenir. Il avait tellement bu la veille qu’il ne s’était pas aperçu de son départ. Sans doute avait-il du la décevoir, ou pire la vexer. Pris d’une frénésie il se mit à agiter ses membres dans tous les sens afin de vérifier qu’il n’était pas victime d’une hallucination tactile. Non la réalité était insolente et funèbre. Il était seul. Abandonné. Laissé comme ça en pleine nuit comme un chien sur une aire d’autoroute.
Gasper n’avait pas encore réalisé la chose car il fallait un certain temps avant que les données pédestres arrivent au cerveau. Et la deuxième onde de choc qui partait de la voûte plantaire pour atteindre le cortex faillit lui être fatale. Gasper commença à remuer dans tous les sens. Imbibé par l’alcool il tenta d’abord à coup de doliprane de retirer la casquette de plomb que la folle soirée lui avait laissé pour souvenir. S’éclaircir les idées à tout prix. Repartir de zéro, essayer de se rappeler chaque évènement pour comprendre pourquoi elle n’était plus là. Qui ? Quand ? Où ? Comment ? Peut être était-ce une farce ? On le lui avait enlevé à son insu. Il chercha partout dans l’appartement, retournant chaque meuble, chaque vêtement. La panique totale. Au bout de plusieurs heures d’acharnement Gasper dut se faire une raison : elle l’avait quitté. Pourquoi ? Peu importe le résultat était le même il était là, le cœur au congélateur et le pied comme un crève cœur.

Elle me manque. Cela fait plusieurs jours désormais que je ne l’ai pas vu vous vous en êtes bien aperçu. Eh oui, ma chaussette a pris le large. Elle a définitivement abandonné le panier de linge sale. Et mon pied, amère, grelotte sans cesse dans sa triste solitude, repensant avec nostalgie à la douce étreinte de chaussette. « Chaussette où es tu ? » Peut être s’est elle enfuie. Elle est partie pour d’autres aventures, loin, bien loin de la transpiration de mes matchs de foot. Peut être est-elle partie se faire moufle en finlande. Peut être rêve-t-elle d’une autre vie, d’autres saisons. « Oh Chaussette ! Reviens moi ! » Tout à coup un frisson me glace le dos. Et si chaussette avait été kidnappé par un enleveur de chaussettes. Dans quelques jours il lui amputera un brin de laine, je recevrai le membre mutilé par la poste et les ravisseurs exigeront une somme colossale pour que je revoie chaussette. Alors, j’alerterais les médias, j’haranguerais les foules, brandissant des affiches avec écrit « oui aux chaussettes libres », j’écrirais au Président et les grands de ce monde s’apitoieront sur la triste disparition de chaussette, même Pascal Oblispo en fera une chanson. Non. Je m’évade. Ma chaussette n’a pas de valeur pécuniaire. Elle n’a qu’une valeur sentimentale. Il faut dire que nos années d’émois lui ont effiloché le talon. Ah c’est la marque d’un corps à corps fougueux. Même pendant l’amour je ne la quittais pas. « Oh ! Chaussette où es tu ? » Ta sœur se languit de toi. Vous formiez un couple tellement bien assortit. Regarde j’ai enfilé mi-bas et ta sœur ne s’en remet pas. On dirait que chaque pied appartient à une personne différente. Mon Dieu cette disparition me déchire en deux. Bon alors si Chaussette ne s’est pas exilé au Guatemala et si elle n’a pas été non plus victime d’un rapt, où se trouve-t-elle ? Et bien… Vous l’aurez sans doute deviné à ma mine soulagée, Chaussette se trouvait au fond du pantalon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
nouvelle thème "la rupture"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel à textes : thème "L'horreur"
» "Rupture" d'une isolation
» Pack n°4 - Thème "se souvenir"
» Thème WM6.5 : WM7 Titanium Project "All Black" [Online]
» Thème : "Les Anges"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
°°La PiraTribe°° :: citations,poemes-
Sauter vers: